Saburo Murakami, Sakuhin (Work) (Paper Break Through), 1956.

Inside Gutaï

 

By Michel Batlle

 

Translated from the French by Philip Auslander

 

Original text follows translation

Kazuo Shiraga, Dozo ohairi kudasai (Please Come In), 1955.

Even at the dawn of the 21st Century, Western art history has not always taken into account the astounding innovative power of the Japanese avant-garde whose three strongest moments are represented by the groups MAVO, GUTAÏ, and NEO-DADA.

Art is one of the biggest victims of ignorance, power, and the media and their economic and political dictates.

 

Faced with the onslaught of information, let us dare to question what both the media and the markets of dominant thought tell us to think.

Today when we regularly confuse art and culture, invention and expression, it is good to remind oneself of the battles over ideas of form and color waged by a few artists who demanded and desired to change life itself. 

 

Gutaï is still current, and we are starting to see exhibitions of the group’s work in major cities. Their relevance lies in their relationship with young artists who are discovering modern and contemporary art, since all of Gutaï’s experiments are now reappearing in the work of young artists most of whom know nothing about Gutaï and have no desire to remake installations, performances, and actions from more than half a century ago. In order for this generation to carry its work forward, it is important that it know the works and adventures of this Japanese group, which reinvented what Dada had started using their bodies as the central medium of their art immediately after Pollock’s American abstraction was in full swing and at the same time as Allan Kaprow.

 

I wrote this text for this new generation as a kind of introduction to my websitewww.gutai.com.

Akira Kanayama, Ashiato (1956).

Gutaï Already Did It !    

 

 

Fire arrows of color on a huge canvas

Dig holes in the ground and illuminate them

Paint using a cannon filled with enamel paint

Enclose yourself in a sack hanging from a tree

Burst through paper screens

Fight with your entire body against concrete before it sets

 

In June of 1956, Gutaï already did it!

Kazuo Shiraga, Doro ni idomu (Challenging Mud), 1955.

Paint using an electric vibrator

Make a canvas 100 meters long that rises into the trees

Fashion a coat of lightbulbs

Use a remote-controlled toy to draw a line

Launch kites as abstract paintings

Paint with your feet

 

In July of 1956, Gutaï already did it!

Fujiko Shiraga, White Board, 1955.

Trap air in plastic as a sculpture

Paste mirrors into a painting

Paint with a watering can

Create a canvas frame to observe the sky as a painting

Make an action painting on metal using acid

Accumulate oil cans

 

In July of 1956, Gutaï already did it!

Kazuo Shiraga, The Artist Painting with His Feet, 1956.

Exhibit a billboard covered in graffiti

Exhibit sheets painted in monochromes

Exhibit stakes lined up in the ground

Exhibit smoke rings

Exhibit railroad crossing warning signals

Exhibit round sculptures inflated with hydrogen

 

In July of 1956, Gutai did it already !

Saburo Murakami, Sakuhin (Work) (Paper Break Through), 1956.

 

INSIDE  GUTAI

 

A l'aube du XXIeme siècle, le monde occidental n'a toujours pas pris en compte, dans son histoire de l'art, l'étonnante force novatrice des avant-gardes japonaises dont les trois moments forts furent marqués par les groupes MAVO, GUTAI et NEO-DADA.


On sait que l'art est une des grandes victimes de l'inculture, des pouvoirs et des médias et de leurs diktats économiques et politiques. 
Nous devons revisiter le labyrinthe de l'histoire de l'art afin de réhabiliter certains artistes et groupes d'artistes restés injustement dans l'ombre, qui, avec le recul apparaissent comme d'importants novateurs.
Face à la déferlante de l'information, osons remettre en question ce que nous dictent les médias, et les marchés de la pensée dominante.
Aujourd'hui où on confond, art et culture, invention et expression, il est bon de se rappeler ces combats d'idées de formes et de couleurs menés par quelques artistes, leurs exigences et leur volonté à vouloir changer la vie.

 

Gutai est toujours d’actualité, on commence à voir dans les grandes capitales de plus en plus d’expositions. Son actualité ne peut être que sa relation avec les jeunes artistes qui découvrent l’art moderne et contemporain car toutes les expériences de Gutai se retrouvent aujourd’hui dans les œuvres de nos jeunes artistes, la plupart d’entre eux ignorant Gutai et sans le vouloir faisant des remakes d’installations, de performances et d’actions diverses qui ont aujourd’hui plus d’un demi siècle. 

 

Afin que cette nouvelle génération puissent porter plus loin son art, est important qu’elle connaisse les œuvres et l’aventure unique des participants de ce groupe japonais qui, à la suite immédiate de l’abstraction américaine de Pollock battait son plein et dans le même temps que Allan Kaprow, réinventèrent ce que Dada avait lancé, faisant de leur corps l’outil central de leur art.

 

C’est pour cette nouvelle génération que j’ai écris ce texte qui est comme une introduction au site que j’ai réalisé www.gutai.com

 

Gutaï l’a déjà fait !          

 

Tirer à l’arc des flèches de couleur sur une immense toile
Creuser des trous dans la terre et les éclairer
Peindre à l’aide d’un canon bourré de peinture émaillée
S’enfermer dans un sac pendu à un arbre
Traverser des écrans de papier
Lutter de tout son corps dans du béton avant sa prise

En juillet 1956 Gutaï l’a déjà fait !
Peindre à l’aide d’un vibreur électrique
Faire une toile de 100m de long qui monte dans des arbres
Confectionner un manteau d’ampoules éclairantes
Téléguider un jouet qui inscrit une ligne
Lancer des cerfs-volants en tant que peintures abstraites
Peindre avec les pieds

 

En juillet 1956 Gutaï l’a déjà fait !

Coller des miroirs dans un tableauPeindre avec un arrosoir 

Créer un cadre de toile pour observer le ciel comme un tableau

Faire de la peinture d’action sur du métal avec de l’acide

Accumuler de bidons d’huile

 

En juillet 1956 Gutaï l’a déjà fait !

Exposer un panneau couvert de graffitis

Exposer des draps peints monochromes

Exposer des piquets alignés dans le sol

Exposer des ronds de fumée

Exposer des signaux d’alarme de passage à niveau 

Exposer des sculptures rondes gonflées à l’hydrogène

 

En juillet 1956 Gutaï l’a déjà fait !

 

Michel Batlle is an artist of Catalan origin based outside of Toulouse, France. He is the founder of several journals, including Articide Circuit, established in 1993.

 

http://michelbatlle.free.fr/cv.htm

Jan '13           Inside Gutai          Pre-Raphaelites          Rock and Country Music